Site généalogique de Maryo Tremblay - Généalogie des Tremblay, Beaumont et Chabot d'Amérique - Devise, armoiries, ancêtres et autres

   

Rubriques

Personnages marquants

Vous connaissez des personnages marquants d'une des trois familles et vous voudriez qu'ils soient affichés ici. Vous n’aurez qu'à me faire parvenir les informations par courriel à maryotremblay@msn.com et je me ferai un plaisir de les inscrire ici.

 

Des Tremblay marquants

  • Arthur Tremblay (1917-1996) - Premier sous-ministre de premier ministre de l’Éducation du Québec entre autres,  « Sénateur du Canada à partir de 1979. »

  • Émilie Fortin-Tremblay - elle fait partie des pionniers canadiens-français qui ont marqué l’histoire des francophones du Yukon. Elle fut présidente de la Société des femmes pionnières du Yukon.

  • François Leclerc du Tremblay - dit le père Joseph (1577-1638). Principal conseiller du cardinal de Richelieu.

  • Mgr Eugène Tremblay – nommé évêque d’Amos en 2004.

  • François-Louis Tremblay – Patineur de vitesse. Il est médaillé d’or des jeux Olympiques d’hiver de Salt Lake City en 2002.

  • Gérald Tremblay – avocat, il a été ministre sous le gouvernement libéral de Robert Bourassa, il est maire de Montréal depuis 2001

  • Gilles Tremblay – ancien joueur de hockey de l’équipe du Canadien de Montréal. Commentateur sportif pendant de nombreuses années à la télévision de Radio-Canada. Il a été admis au temple de la renommée du hockey.

  • Guylaine Tremblay – comédienne, on l’a vu sur scène notamment dans "Albertine en cinq temps" et dans les séries télévisées à succès "La petite vie" et "Annie et ses Hommes".

  • Jean Tremblay – maire de Saguenay depuis 2002.

  • Jean-Claude Tremblay (1959-1972) - Pendant plus d’une décennie, Jean-Claude Tremblay a prêté main-forte à la ligne bleue des Canadiens, remportant à cinq reprises la coupe Stanley. Originaire de Bagotville au Québec, Tremblay a attiré l’attention des recruteurs pour la première fois à l’âge de 17 ans en enfilant 71 buts pendant la saison 1956-1957.

  • Jean-Noël Tremblay (1926-) - homme politique, Ce natif de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean fait de longues études avant d'entreprendre une carrière dans l'enseignement au début des années 50. Il collabore à plusieurs publications bien connues -«La revue dominicaine», «Culture», etc.- et fait une première expérience en politique en 1958. Il est alors élu à la Chambre des communes sous la bannière conservatrice. Défait en 1962, il conseille le chef de l'Union nationale (UN), Daniel Johnson, avant d'être lui-même candidat pour ce parti lors de l'élection générale du 5 juin 1966. Devenu premier ministre, Johnson en fait son ministre des Affaires culturelles, un poste qu'il conserve jusqu'à la défaite de l'UN, en 1970. Après son retrait de la politique active, en 1973, il agit comme conseiller auprès de différents organisme et personnalités

  • Lise Tremblay – écrivain, lauréate du prix France-Québec 2005 pour la Héronnière.

  • Marc-Adélard Tremblay – anthropologue, auteur de nombreux ouvrages dont ‘l’identité québécoise en péril et le sentiment Acadien’.

  • Mario Tremblay - ancien joueur de hockey de l’équipe du Canadien de Montréal. Il poursuit une carrière d’entraineur dans la ligne nationale de hockey.

  • Michel Tremblay – député libéral de Rimouski (1985 – 1994). Maire de Rimouski (1994-2005).

  • Michel Tremblay – dramaturge, romancier, scénariste et traducteur. Il est une figure dominante du théâtre québécois. Il est joué dans le monde entier.

  • Nathalie Tremblay – exploratrice. Elle a été de toutes les expéditions de Bernard Voyer y compris celle du mont Everest.

  • Réjean Tremblay - journaliste sportif et auteur de séries télévisées à succès dot lance et compte et scoop.

  • Rodrigue Tremblay - (né en 1939). Homme politique québécois. Ministre de l’Industrie et du Commerce dans le gouvernement du Parti québécois (1976-1979).

  • Rosario Tremblay _ Bâtisseur de la première heure, à 99 ans, M. Rosario Tremblay a pris part à tous les congrès du Mouvement et n'a pas manqué d'être présent à cet événement. Fier et désireux de partager sa longue expérience de coopération, il a témoigné de la constante évolution de Desjardins et du leadership incontestable de ses dirigeants.

  • Sylvie Tremblay – généalogiste. Elle a publié en 2003, le répertoire des mariages Tremblay qui contient 66 325 références. Un ouvrage disponible auprès de l’Association des Tremblay d’Amérique (www.genealogie.org/famille/tremblay). Elle poursuit le travail de moine commencé par André et Maude Tremblay.

  • Thomas-Louis Tremblay (1886-1951) – Brigadier général, il a commandé le 22e Régiment, lors des combats de Courcelette et de Vimy.

  • Victor DeLamarre - Victor DeLamarre est né le 24 septembre 1888 à Hébertville, au Lac-St-Jean, de Charles DeLamarre et de Marie Tremblay. Ce fut le 17 décembre 1921 que la ceinture en or ornée de diamants lui a été remise au Lac-Bouchette pour le désigner l'homme le plus fort du monde. Voir son site Internet : http://www.victordelamarre.ca/

 

Des Chabot marquants

  • Mgr André Gaumond - Fils de Eugène Gaunond et Éliane Chabot, né à Saint-Thomas de Montmagny, le 3 juin 1936; Ordonné prêtre le 27 mai 1961, en la cathédrale de Sainte-Anne-de-La-Pocatière, par Mgr Bruno Desrochers, évêque de ce diocèse; Élu évêque de Sainte-Anne-de-La-Pocatière, le 31 mai 1985. Consacré en la cathédrale de Sainte-Anne, le 15 août suivant, par son Éminence le cardinal Louis-Albert Vachon, archevêque métropolitain de Québec et primat de l'Église canadienne; Promu archevêque coadjuteur de Sherbrooke le 16 février 1995, il arrive à Sherbrooke le 27 avril 1995. Il devient le septième évêque et le quatrième archevêque de Sherbrooke le 1er juillet 1996; À titre de métropolite de la province ecclésiastique de Sherbrooke, il reçoit le pallium des mains de Mgr Maurice Couture, archevêque de Québec et primat de l’Église canadienne, le 25 septembre 1997, en la basilique-cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke;

  • Daisy Chabot - (1990-1999) - Voir "Hommage à une femme exceptionnelle "dans la section Témoignages et hommages

  • Frédéric Chabot - (1990-1999) - le gardien Frédéric Chabot (16 matchs avec les Canadiens, 4 avec les Flyers et 12 avec les Kings)

  • Grégoire Chabot - Titulaire d’une maîtrise ès arts de l’Université du Maine, monsieur Grégoire Chabot est le fondateur et directeur de la troupe de théâtre « Du Monde d’à côté »

  • John Chabot (1983-1985) _ dix années d'expérience dans la Ligue Nationale avec, notamment,les Canadiens de Montréal,
    les Penguins de Pittsburgh et les Red Wings de Detroit
    Échangé à Pittsburgh par Montréal, en retour de Ron Flockhart, le 9 novembre 1984.

  • Lorne Chabot - (1933-1934), Échangé à Montréal par Toronto, en retour de George Hainsworth, le 1er octobre 1933.  Échangé à Chicago par Montréal, avec Howie Morenz et Marty Burke, en retour de Lionel Conacher, Roger Jenkins et Leroy Goldsworthy, le 3 octobre 1934. Échangé à Montréal par Chicago, en retour d’une compensation financière, le 8 février 1936. Échangé aux Maroons de Montréal par Montréal, en retour de Bill Miller, Toe Blake et des droits de Ken Grivel, en février 1936.

  • Sophie Chabotqui détient un doctorat en sciences médicales, a remporté, le 19 juin dernier, le Grand Prix du défi de l'entrepreneuriat jeunesse, volet «création d'entreprise, du 10e Concours québécois en entrepreneuriat et, ce faisant, les 20 000 $ qui y sont rattachés.

Des Beaumont marquants

  • Clément Beaumont - comédien, metteur en scène et directeur artistique, il a jouer dans plusieurs pièces de théâtre.

  • Denis Beaumont – capitaine, natif, de Loretteville (Québec) s'enrôle dans les Forces canadiennes en 1989 dans le cadre du Plan de formation des élèves officiers (PFEO). Suite à l'obtention de son brevet de pilote en 1993, il est affecté à la 2e École de pilotage des Forces canadiennes (2 EPFC) à Moose Jaw (Saskatchewan) à titre d'instructeur à bord du CT-114 Tutor

  • Félix Beaumont - devient le 27 mai 1968, le premier chef pompier, avec la nomination d'une première brigade, constituée de 26 pompiers, et l'achat d'une autopompe GMC 1968 avec une pompe 625 gpm. Les pompiers sont appelés par une chaîne téléphonique et, le premier à se rendre à la caserne doit écrire l'adresse au tableau pour les autres pompiers.

  • Hubert Beaumont - succède à son père Le 28 juin 1971et devient chef pompier pour une courte période de six mois. Durant cette même année M. Marc Juneau devient chef pompier, son état-major est composé de Jacques Higgins, chef adjoint; Philippe Beaumont, capitaine; Claude Boucher et Victorin Rochette, tous deux lieutenants.

 

 

 

 

Recherche personnalisée

   

   

(c) Copyright 2008 Maryo Tremblay